mardi 26 octobre 2021

HISTOIRE DE FRANCE de Jules MICHELET, Nouvelle édition "LE MONDE"

La fantastique et extraordinaire histoire de la France, qui se lit comme un immense et passionnant roman Seize volumes

"La France n'a pas dit son dernier mot" de Eric Zemmour, Rubempré Ed. 2021 Essai/Journal 343p. 21,90€

Le livre d'Eric Zemmour est une oeuvre capitale, le roman-réel de la braderie d'un pays : la France, par ses élites politiques et intellectuelles au cours des dernières décennies au profit d'une mondialisation élitiste et financière. Eric Zemmour chroniqueur du "Figaro" a vécu les étapes, a connu et fréquenté cette "élite" a tenté de faire comprendre, mais en vain. On comprend mieux son combat et l'écho qu'il recueille à travers le peuple des "oubliés", des électeurs méprisés, manipulés, pour n'être que des rien-du-tout. Un grand livre écrit dans le style des grands prosateurs français, digne d'un Saint Simon. Un régal de lecture pour la vivacité du ton, des anecdotes, des personnages... parfois peu reluisants.

mercredi 21 avril 2021

LA REVOLUTION RACIALISTE & Autres virus idéologiistes de MATHIEU BOCK-COTE Essai - Ed. La Cité 20€

" On ne saurait segmenter une société sur une base raciale sans condamner chaque groupe à s'enfermer dans sa couleur de peau, qui devient dès lors l'ultime frontière au cœur de la vie sociale. " La vision racialiste, qui pervertit l'idée même d'intégration et terrorise par ses exigences les médias et les acteurs de la vie intellectuelle, sociale et politique, s'est échappée de l'université américaine il y a vingt ans. Et la voilà qui se répand au Canada, au Québec et maintenant en France. Elle déboulonne des statues, pulvérisant la notion même d'histoire, elle interdit de parler d'un sujet si vous n'êtes pas héritier d'une culture, et vous somme de vous excuser " d'être blanc ", signe de culpabilité pour l'éternité. Le racialisme sépare et exclut, n'apporte pas de libertés quoi qu'en disent ses hérauts, et, plus dangereux, modélise une manière de penser le monde. Mathieu Bock-Côté est sociologue, et chroniqueur pour la presse québécoise et française. Ses travaux portent sur le régime diversitaire, le multiculturalisme et les mutations de la démocratie. Seul lui pouvait signer un essai aussi éloquent, percutant. Sidérant même. Note de l'édition.

mercredi 14 avril 2021

Le Jour d'après - de Philippe de Villiers, Analyse politique- Albin Michel, 224p. 19€50

« Ce que nous avons vécu a déjà été joué. À New-York. Lors d’une réunion ou plutôt d’un exercice de simulation d’une pandémie de coronavirus, le 18 octobre 2019 ; tout a été filmé et se trouve sur internet. Cela s’est passé plusieurs mois avant la survenance du virus. En réalité, les participants - les géants du capitalisme de surveillance - anticipaient ainsi la catastrophe à venir. Ils avaient voulu un monde d’un seul tenant, sans cloisons. Ils savaient que ce monde-là serait hautement pathogène. Ils le savaient et ils s’y préparaient. Ils attendaient la pandémie et ils la voyaient venir. Quand elle survint, ils la saluèrent comme « une fenêtre d’opportunité ». Pour les rentiers du numérique et de la Big Tech, ce fut une aubaine. Mais aussi pour les gouvernements qui mirent au ban d’essai l’idée d’une « société disciplinaire ». Ainsi les élites globalisées ont-elles préparé le jour d’après. Occasion rêvée pour tout changer, changer la société, changer de société. Et imposer enfin leurs codes de désocialisation, leur esthétisme woke, leur idéologie du Bien total. » Ayant entre les mains des éléments d’information fiables, recoupés, glaçants, Philippe de Villiers a décidé de prendre la plume pour alerter les Français, en espérant contribuer ainsi à l’insurrection des consciences." Philippe de Villiers analyse dans ce livre la situation du monde et celle de la France; La "planétarisation" de la vie économique,sociale et politique, l'installation d'un monde de "moutons" régi, surveillé, organisé, brimé par les grandes muultinationales GAFA et le rôle qu'y tient Emmanuel Macron.

jeudi 28 janvier 2021

Le Métier de mourir de Jean-René Van Der Plaetsen, roman, Grasset Edit. 269p. 19€50

Un poste de contrôle militaire situé dans le triangle des affrontements entre Libanais maronites, chiites, le Hesbollah, Tsahal, les Syiens, un "guerrier" qui a subi et fait toutes guerres de son époque ; enfant-adolescent qui a subi et survi à la Shoa, puis engagé dans la Légon Etrangère "fait"l'Indochine, le Tonkin, à la frontière chinoise, puis la guerre en Palestine. Belleface, nom d'emprunt devenu synonyme de"guerrier" qui "renifle" le danger, s'y prépare méthodiquement, et l'enseigne à un jeune français "idéaliste", catholique venu là pour combattre aux premières lignes de la "chrétienté" avec les Maronites... L'auteur a vécu pas mal des scènes, et a recréé un personnage qu'il a du rencontrer, ayant été Casque bleu au Liban en 1985. Réflexions mataphysiques sur la guerre, la destinée, la légitimité du combat, comment s'y préparer, commeent survivre, vaincre, comme "faire" la guerre qui est de tous les temps, intrinsèque à l'homme.. Bien écrit avec quelques "laisser-aller", et parfois des manques d'ellipses. Ce roman "explicatif", ne se conclut pas et a reçu le Prix Renaudot des Lycéens 2020. Hermès

mercredi 6 janvier 2021

L' ANOMALIE d'Hervé Le Tellier - roman - Gallimard 326p.

Livre mal écrit, histoires sans intérêt - Ennui profond. Ce roman a reçu le Prix Goncourt 2020 et aurait été vendu à 800.000 exemplaires. Hermès

mardi 17 novembre 2020

Une Terre Promise de Barack Obama... A propos de l'Interview

Interview d’Obama par François Busnel. Pondéré, réfléchi, des réponses à des interrogations pertinentes. Le tableau d’un monde cosmopolite, translatéral, multiculturel, idyllique, l’étonnement qu’après ses deux mandats où sa popularité était restée intacte, ce soit Donald Trump qui lui ait succédé. Il le met dans l’opposition entre le monde qui réussit, des grandes villes, des grandes agglomérations, et le monde rural, laissé sur le bord de la route… (Il semble que nous ayons le même schéma en France). Il souligne la dichotomie entre la « fonction » présidentielle avec son protocole, et l’être qu’il est. Il mesure la folie de la toute-puissance que peut engendrer la Présidence, se croire « vraiment » au-dessus de tout ; Se prendre la « grosse tête » en somme... Description ironique d’un Sarkozy agité, toujours en nervosité: «coq nain qui bombe le torse ». En opposition Mme Merkel, le calme. On comprend mieux l’alignement total de l’Allemagne aux Etats-Unis. La France compte peu pour l’Allemagne, peut-être aussi pour d’autres nations européennes, et les agitations des présidents français ne servent à rien sinon à « desservir ». UNE TERRE PROMISE est la première partie des Mémoires de l'ancien président des Etats-Unis : son enfance, sa jeunesse, son engagement politique et la première partie de sa Présidence. Il aurait reçu 60 millions d'Euros pour ce livre ! Une Présidence qui vaut de l'or... H.Z.