samedi 18 novembre 2017

L'Art de perdre d'Alice Zeniter, Roman Prix Goncourt des Lycéens - Flammarion- 506p. 22€

Au milieu des livres mal écrits, des prix octroyés, ce roman d'Alice Zeniter qui vient de se voir décerner par des Lycéens leur Prix Goncourt est remarquable par l'art du récit et surtout par la qualité du style. Les jeunes lycéens ont été séduits par ce livre fort qui raconte la découverte d'un passé douloureux en Algérie d'une jeune française issue de l'immigration qui désire comprendre ce qui s'est passé et ce qui en est advenu.
Un grand livre, très bien écrit. 
A saluer.
16/20
Hermès

vendredi 17 novembre 2017

LIBERTE ! de Henry T. Zaphiratos

Tu es plus belle que la Vie !
Tout le jour le peuple te cherchait,
Et le silence à son appel demeurait,
Malgré le froid et la fatigue,
Ô la vierge plus douce que la myrrhe,
Malgré le sang et le fer,
Ô la vierge plus rayonnante que le feu,
Il t’a cherchée !
Au devant de ses monts Il avait placé ses fils.
L’aigle sur leur front Dessinait l’ombre triomphale,
Et leur âme se réjouissait,
Comme l’épouse dans l’attente,
Tressaille d’amour ;
Toi la plus belle,
La vierge de marbre
Qui conduit le glaive (De son bras ailé !
Il t’a cherchée !
Du plus profond de ses tourments,
Ton peuple ne cessa de rêver de toi,
Et quand sonna le réveil casqué,
Se leva pour te rejoindre
Ô la plus belle, la plus sainte !

Ô Liberté !
In Poésies 2  & Voyages  de HTZ.

jeudi 16 novembre 2017

ANNIVERSAIRE DE L'ANNONCE DE MACRON, EXTRAIT de la Première page du livre "LA TRAJECTOIRE D'un "PRINCE" le 16 N0VEMBRE 16/ Extrait du livre :

J-173
La Journée des Dupes :

Le mercredi 16 novembre 2016
Le jeune et relativement « inconnu » conseiller de François Hollande qui l’avait nommé son ministre de l’Economie, Emmanuel Macron, saute par-dessus celui-ci, et se déclare candidat à l’élection présidentielle, « même si celui-ci se présente !».
Le président de la République sortant est mis devant le fait accompli. Il sait maintenant qu’il a devant lui celui qu’il couvait dans son sein pour le conseiller et l’aider pour un second mandat comme il l’avait fait pour son élection en 2012.
A ce coup d’éclat s’en ajoute un second : XO, la société d’édition du gendre de l’ancien président Giscard d’Estaing, Bernard Fixot,  annonce le tirage de 200.000 exemplaires du premier livre d’analyse et programme : Révolution d’Emmanuel Macron.
Devant le très grand risque financier d’un tel tirage, on pourrait se demander si des financiers, et notamment ceux du PS, n’auraient pas choisi ce jeune politique de 39ans, dynamique, pour succéder à Hollande, dont les sondages sont au plus bas, pour affronter les autres candidats, dont celui que la Droite LR choisira à sa Primaire ?

Le jeudi 17 novembre 2016   
L’astronaute Thomas Pesquet après sept années de préparation s’envole de Baïkhonour à 21h20, heure de Paris, pour un séjour de 6 mois dans l’espace dans la station orbitale internationale. Une cérémonie religieuse de l’Eglise orthodoxe avec la bénédiction d’un métropolite aura lieu comme à chaque envol de Russie. Au pays de Dostoïevski on donne de la transcendance aux actes importants de l’existence.
Extrait du livre : L'Enigme Macron, La Trajectoire d'un" Prince" . HTZ.-ATHENA Editions

vendredi 10 novembre 2017

L'île de Luna d'Edgar Morin, roman-récit Actes Sud 192p. 18€

Un roman-récit sur sa jeunesse écrit il y a plus de soixante ans, refusé par un éditeur, puis gardé par Edgar Morin jusqu'au jour où Jean-Paul Capitani d'Actes Sud l'a lu et a décidé de le publier. Il faut dire qu'entre temps Edgar Morin est devenu célèbre dans les sciences humaines et la philosophie et qu'il est resté à 96 ans un jeune homme à l'esprit étincelant.
"Je l'ai écrit sous le coup d'une impulsion très forte. Pourquoi ? Parce que la mort de ma mère , les circonstances de sa mort et les mensonges qui l'ont entourée, c'était une des pires choses dont je ne parlais à personne, pas même à mon père."
Edgar Morin avait perdu sa mère à l'âge de dix-ans, en 1931...
Un livre témoignage à lire pour découvrir un écrivain, en plus du socio-philosophe qu'il est.
Hermès

jeudi 9 novembre 2017

La Place forte de Quentin Lafay, roman Gallimard 240p.

L'auteur, membre de cabinets ministériels, puis rédacteur-collaborateur d'Emmanuel Macron devenu Président de la République, dans ce premier roman raconte la démission de son personnage comme ministre des finances fraîchement nommé, pour cause d'un différend politique: le Président du roman ayant programmé la sortie de la France de l'Union Européenne...
Publié en avril 2017 en pleine campagne électorale.
L'écriture est cursive, genre rapport, rapide, concis, froid.
12/20
Hermès

mercredi 8 novembre 2017

Dernière valse à Venise, de Stéphane Héaume, roman, Serge Safran Edit.146p. 14,90€

Une belle américaine aux cheveux blancs, Dorothy et un gigolo Rodolfo, désargenté, pas mal soûlographe, ancien chanteur d'opéra se rencontrent au célèbre café Florian de Venise, se noue un brin d'amour du second âge dans une suite de l'Excelsior, le palace de la Mostra au Lido. La mode, en France, est dans ces eaux là. L'auteur nous promène avec plaisir dans Venise, sur des Riva, la Fenice, au Grancaffè del Globo, dans la salle de jeux du palais Vendramin, les ruelles etc. Un petit tour à la Sérénissime cet hiver repose. Il y manque une mention celle du Danieli... palace des Lettres...
Venise, la reine de l'Adriatique qui s'était enrichie du commerce avec Constantinople, le Levant, les Croisades, qui s'était constituée un empire tout le long de la côte Dalmate, dans les Îles grecques, qui avait provoqué le pillage par la fourberie de son doge Dandolo de la capitale de l'Empire Byzantin, n'est plus qu'une ville-musée aux millions de touristes, aux paquebots gigantesques de croisière de masse... et aux nostalgiques de la vie rêvée... Thomas Mann s'était épris des langueurs d'une cité endormie, villégiature des princes et des riches bourgeois à son époque pour écrire son Mort à Venise dont Visconti fera un chef d'oeuvre...
Stéphane Héaume écrit bien. Son livre a du charme. 
La Valse à Venise, aurait pu être "Un pas de deux" ou "Une saison à Venise"... On attendait du clavecin, on a eu Don Carlos.
14/20

lundi 6 novembre 2017

Les Prix Littéraires .... Goncourt... Renaudot... Bach...

Prix Goncourt... à Eric Vuillard pour son roman "L'ORDRE DU JOUR"... Une recréation des scènes qui ont précédé l'Anschluss en 1938, prélude à la Seconde Guerre Mondiale. Actes Sud.
Prix Renaudot... à Olivier Guez pour son roman "LA DISPARITION DE JOSEF MENGELE" la fuite et la traque pendant trente ans de l'un des pires nazis.  Grasset Edit.
Prix Sébastien Bach... à André Tubeuf  pour "BACH ou LE MEILLEUR DES MONDES" à propos du "Cinquième évangéliste" - Le Passeur Edit.