mercredi 3 janvier 2018

Qu'est-ce qu'un bon écrivain ?

Pour cet éditeur qui a connu quelques monstres sacrés, qu'est-ce qu'un bon écrivain? «La première qualité d'un romancier est de savoir captiver le public. C'est un don rare», insiste-t-il. Il va même plus loin: le style doit s'effacer derrière l'histoire. Il insiste encore: «Dans le roman, le style n'est pas une fin en soi. Ce qu'il faut c'est être vivant. Par le style bien entendu. Mais pas ce qu'on entend par là en général, pas par le côté “bien écrit”.» D'ailleurs, Joël Dicker souhaitait encore travailler son manuscrit, le trouvait même un peu long. Mais l'éditeur ne l'a pas jugé nécessaire: il ne fallait ni couper ni corriger en profondeur - les corrections d'usage suffisaient.«Un éditeur ne doit pas avoir de personnalité!»Bernard de FALLOIS  (extrait de son entretien avec Mohammed Aïssaoui paru dans Le Figaro)

samedi 30 décembre 2017

Nouveautés... Tom Wolfe - Ken Follett - Dan Brown...

Tom Wolfe... LE REGNE DU LANGAGE (Robert Laffont).. Le célèbre auteur américain enfonce des portes ouvertes en faisant un gros livre sur le fait que la classe dominante a institué le "politiquement correct" pour dominer le monde... Donald Trump, le Brexit, les élections autrichiennes et la lassitude européenne sont en train de briser ce règne. 

Dan Brown... ORIGINE (J.C. Lattès). L'auteur du Da Vinci Code veut démontrer que les religions monothéistes -israélite-chrétienne-islamique sont obsolètes car la seule religion est celle du "Progrès", des découvertes scientifiques. C'est la phrase de W. Blake qui se trouve en fin du livre qui le résume "La science harmonieuse bannira les dogmes obscures... pour que les religions éclairées s'épanouissent."  
On pourrait opposer à ce raisonnement que les découvertes s'emboîtent les unes derrière les autres que ce soit en physique, chimie, géométrie, astronautique etc dans une sorte de grand hymne global de l'Univers...
les568 pages 23€ 

Ken Follett... UNE COLONNE DE FEU (Robert Laffont). Les Guerres de Religions servent de base à ce roman de 924 pages !  L'action se déroule sous le règne d'Elisabeth I° qui a succédé à la très catholique Marie Tudor, ou Marie la Sanglante... les deux filles d'Henry VIII, dans une Europe qu'ensanglante la guerre entre catholiques et protestants.  924 p. 24,50€

Trois pavés littéraires pour ceux qui ne craignent pas de s'endormir dessus.




jeudi 28 décembre 2017

ICARE Revue de l'aviation française N°243 SNPL-France ALPA 160p. 20€

160 pages somptueuses avec des photos documents en illustration pour ce Numéro hors série sur L'aviation civile en Indochine (1945-1954)
La guerre avec le Japon avait déstructuré l'ensemble de l'économie et de l'administration dans les royaumes d'Annam-Tonkin(Vietnam avec la Cochinchine), du Cambodge et du Laos. Les routes étaient coupées dont la fameuse Route Mandarine qui reliait le Nord (Hanoï) au Sud (Saïgon) ainsi que les lignes de chemins de fer, dont le Transindochinois, la navigation fluviale étant devenue périlleuse, l'ensemble des moyens de communications étant devenus inexistant, s'imposa donc pour l'Administration et l'économie la voie aérienne avec au début des avions démilitarisés, puis des avions qui avaient servi pendant la guerre et qui étaient vendus par les Etats-Unis à bas prix pour éviter d'encombrer les déserts de l'Ouest américain. Ainsi des pilotes démobilisés et des hommes d'affaires qui avaient déjà entrepris la création de lignes aériennes en Afrique, en liaison avec la France se sont lancés dans l'aventure en Indochine, comme Sylvain Floirat (créateur de la Radio EuropeN°1) qui avait créé Aigle-Azur Afrique, et qui accepta d'un pilote démobilisé à Saïgon, Claude Klein, la création d'Aigle-Azur Indochine avec la concours de Marcelle Thano Zaphiratos, qui mettait dans l'aventure toute la clientèle et le circuit des agences Nord-Sud du transport de la firme de transit de son mari Thano Z. ce qui lui permettra de devenir la compagnie la plus puissante, notamment sous la direction de Jean Gouyet.
D'autres entreprises ont suivi la même voie, ce que relate avec détails, Icare.
Un magnifique parcours avec des pilotes courageux et l'esprit créatif d'entreprise dans une ambiance électrique d'efficacité et de danger permanent
Un très beau cadeau.
Hermès

dimanche 24 décembre 2017

Un Noël de solitude...

C'était un Noël de solitude. Le jour était tombé tôt, la caserne silencieuse, au trois quart vide au milieu d'une forêt en Allemagne. On m'avait dit qu'à une dizaine de kilomètres se trouvait une petite ville. Avec Pierre nous avons marché dans la nuit vers cette petite luminosité que l'on distinguait dans les nuages au-dessus d'elle. Nous sommes arrivés dans une ville silencieuse, des chants venaient de l'église, nous sommes entrés, c'était la foule, la lumière éblouissante. Ils chantaient du Mozart. Nous sommes restés et nous avons suivi l'office. Nous n'étions plus seuls, nous nous rattachions par la pensée aux nôtres si lointains. Cela reste un de nos plus beaux Noël. » 
H.Z. -

dimanche 17 décembre 2017

Chrétiens d'Orient, Périple au coeur d'un monde menacé, de Vincent Gelot, Albin Michel 212p. 49€.

Périple d'un jeune voyageur parti avec vieille 4L. Renault des années 1960 à la rencontre des chrétiens d'Orient menacés de disparition au milieu des peuples à majorité musulmane d'obédience Sunnite comme en Turquie, ou Chiite comme en Iran, Irak, Liban... C'est un cri d'alarme que ce livre lance avec les témoignages des gens rencontrés, menacés. Les guerres, la montée de l'intégrisme islamiste, les exodes, le désintérêt des Occidentaux rendent leur survie périlleuse. Vincent Gelot expose avec des témoignages leur situation actuelle...dramatique.
16/20
Hermès

jeudi 7 décembre 2017

Nos Années Salut Les Copains(1959-1976) de Christophe Quillien, préface de Jean-Marie Périer-Flammarion

Dans ce livres 23 lettres de Johnny Hallyday écrites avec Raymond  Mouly, dans les années 1962, au moment où la vedette à un sommet de sa carrière d'Idole des Jeunes sont publiées. Johnny y donne de ses nouvelles dans le style "copain", comme dans le titre de la revue SLC, créée pour accompagner et créer un trait d'union entre les jeunes vedettes et leurs fans.  Johnny amoureux de Sylvie Vartan, Johnny au Service Militaire (comme le fut Elvis Presley) etc. 
Documents.

mercredi 6 décembre 2017

Johnny Hallyday ... Adieu et Merci !

La star de plusieurs générations vient de s'éteindre à 74ans. Johnny Hallyday fait pleurer toute la France. Il était l'incarnation d'un Nouvelle France, celle qui se détournait des guerres, se détournait de la petitesse, d'un monde étroit et rigide. Il avait sauté les barrières dès Le Golf-Drouot où il chantait, jouait avec ses copains, en pantalon et blouson de cuir noir. Il vibrait et hurlait d'une voix rauque de Rocker dynamique et joyeux. Blond, les yeux bleus, enfantin et beau, le sourire naturel, avec le goût naturel du spectacle dans lequel il avait vécu dans sa famille adoptive des Hallyday. Il s'appelait Jean-Philippe Smet. En 1959 un extrait du Golfe-Drouot passant à la télévision (l'ORTF), il crève l'écran, toute une génération le prend pour leader, elle s'identifie à lui, et lui au grand Elvis Presley. Le Rock rentre dans la culture musicale française et la vivifie... Déjà Charles Trenet et le "swing" des années Trente avait fait une percée. Johnny explose et entraîne avec lui toute une génération, celle des années 60, puis les autres... Spectacles, shows gigantesques, 110 millions de disques et albums vendus... Sa voix rauque, ses chansons vont peut ou pas du tout dans l'univers anglophone, mais domine, amplifie la force et le dynamisme du monde francophone. Avec lui Eddy Mitchell, Dutronc, Antoine et bien d'autres s'engouffrent dans un nouvel univers... La France ne sera plus comme avant. Chrétien, soldat comme Elvis, combattant, il incarne toute une époque, loin de la mesquinerie tortueuse du monde politique.
Johnny aimait son public et faisait tout pour lui plaire et l'emporter dans ses visions, celui-ci le lui rendait bien, toujours présent, toujours enflammé par celui qui criait "Allumez le feu...!"
La France avec lui a retrouvé une nouveau rythme de vie.
Merci Johnny !
H.Z.